Programme Phare – Autonomie

L’IUIS adresse les enjeux liés à la perte d’autonomie des patients et des personnes à travers le programme AUTONOMIE.

Ce programme soutient des projets de recherche permettant d’étudier et de développer les moyens et outils technologiques qui favorisent l’indépendance des personnes présentant des déficiences physiques, cognitives, sensorielles ou motrices, en particulier dans leur environnement non médicalisé́, que ce soit le domicile ou le milieu urbain.

Les projets de recherche en cours :

ACTIVE AGEING

Pilotage:

Kiyoka KINUGAWA (APHP Charles Foix – Pôle Allongement de la vie)

Partenaires :

  • Sorbonne Université :

Faculté Sciences et Ingénierie ;

IUIS – Programme Autonomie ;

  • AP-HP
  • UTC

Objectif : 

CHRONOS est un projet européen soutenu par EIT Health qui a pour objectif d’évaluer, de manière innovante, le déclin moteur chez les personnes âgées.

Méthode :Pour ce faire, un outil permettant de déterminer « l’âge fonctionnel moteur », différent de l’âge chronologique, est développé. Ce protocole repose sur une technologie d’analyse innovante appelée électromyographie (EMG) de surface à haute-densité, associée à un accéléromètre.

Résultats :

L’analyse des données d’activation musculaire et du mouvement a permis de développer un logiciel reposant sur des algorithmes sophistiqués, pour évaluer cet « âge fonctionnel moteur », qui prend notamment en compte le vieillissement musculaire, la sarcopénie. L’évaluation est ensuite fournie au patient et/ou au personnel médical, ce qui permet par une prise de conscience de l’état fonctionnel moteur, de faire de la prévention et de la prise en charge du déclin moteur.

Partenaires du projet :

  • Société ACCEL ;
  • Sorbonne Université :

Faculté Sciences et Ingénierie (laboratoire ISIR – UMR7222 CNRS) ;

IUIS – Programme Autonomie ;

Objectifs :

Le projet ASSESSTRONIC vise à aider les soignants à faire passer des tests cognitifs et physiques par les patients et à évaluer les performances des patients en utilisant les avantages des technologies robotiques pour rendre l’exécution du Programme Autonomie IUIS processus EGS plus facile, plus rapide, plus traçable et reproductible. Il fournit des résultats objectifs et fins en analysant le comportement verbal (contenu vocal) et nonverbal (expression faciale et regard) du patient lors de tests cognitifs et physiques. Même si la robotique fournit des outils technologiques permettant d’améliorer les pratiques, de libérer du temps aux cliniciens, l’analyse des résultats par le corps médical reste nécessaire et incontournable.

Méthode :

Développer une application, accessible sur tablette, permettant de faire passer des tests cognitifs et physiques. Cette application comporte 3 volets : patient, personnel médical, accompagnant. Cette application a vocation à réduire le temps de médecin dédié à la passation de ces tests.

Pilotage:

Florence Huguenin-Richard – Sorbonne Université, faculté des Lettres

Partenaires du projet :

  • Sorbonne Université :

Faculté Sciences et Ingénierie (laboratoire ISIR – UMR7222 CNRS) ;

IUIS – Programme Autonomie ;

Faculté des Lettres ( UFR de géographie et d’aménagement)

Institut de la Transition Environnementale

  • Laboratoire Espaces, Nature et Culture – CNRS
  • Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS) – UVSQ

Objectif :

Analyser l’exposition aux risques des piétons âgés : marchabilité et pollution atmosphérique locale

Partenaires du projet :

  • APHP – Site Broca ; Site Charles-Foix
  • Société « Simforhealth » (Développement du système VirtuAlz) ;
  • Société CIREL
  • Laboratoire LIMSI
  • Sorbonne Université :

Faculté Sciences et Ingénierie (laboratoire ISIR – UMR7222 CNRS)

IUIS Programme Autonomie

Objectif:

VirtuAlz est un projet ANR Technologies pour la Santé (2017) qui a pour objectif de créer un outil de simulation d’un patient virtuel pour la formation des professionnels des secteurs sanitaires et médico-social travaillant auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées.

MOBILITE DES PERSONNES

Partenaires du projet :

  • Société GEMA ;
  • Hôpital Charles Foix – Service de Soin de Suite et Réadaptation FDCD ;
  • Sorbonne Université :

Faculté Sciences et Ingénierie (laboratoire ISIR – UMR7222 CNRS) ;

IUIS – Programme Autonomie ;

Objectif :

Les aides techniques d’assistance à la locomotion (canne, déambulateur, etc.) sont largement préconisées pour assister les personnes âgées dans leurs déplacements afin de minimiser la perte de la mobilité et le risque de chute. Dans le domaine des innovations technologiques, la recherche en robotique a permis d’élaborer des aides d’assistance à la locomotion innovantes telle que le déambulateur robotisé faisant l’objet de cette recherche.

Cette technologie interactive permet d’aider activement la verticalisation et la locomotion du sujet âgé.

Ainsi, l’objet de cette recherche est d’évaluer un verticalisateur-déambulateur robotisé intégrant plusieurs innovations majeures. Ce robot garantit une assistance sécurisée aux transferts assis-debout, grâce à ses poignées mobiles, et à la marche, grâce à ses roues motorisées. Il est spécialement conçu pour les besoins des personnes âgées car sa commande intuitive permet de l’utiliser avec une charge cognitive minimale.

Méthode :

Évaluer l’efficience, en termes d’assistance à la marche et de verticalisation, du verticalisateur-déambulateur robotisé Walk-E® développé par GEMA.

Partenaires du projet :

  • Sorbonne Université :

Faculté Sciences et Ingénierie (laboratoire ISIR – UMR7222 CNRS) ;

Faculté de lettres (laboratoire ENEC – UMR 8185 CNRS) ;

IUIS – Programme Autonomie ;

  • Ville d’Ivry sur Seine ;
  • Silver’Innov ;
  • Futur’ Age

Objectif :

Mieux comprendre l’occupation de l’espace public et les déplacements des personnes âgées et de favoriser leur participation à la vie du quartier afin de fournir des éléments quantitatifs et qualitatifs permettant un aménagement du territoire adapté à leurs besoins.

Méthode :

Ce projet offre la possibilité aux personnes âgées de s’exprimer elles-mêmes sur leur perception de l’espace public et de faire part à la municipalité, par le biais du comité de quartier, des freins qu’elles rencontrent et qui ne leur permettent pas de pouvoir participer pleinement à la hauteur de leurs souhaits à la vie du quartier. L’implication des cliniciens permet d’élaborer des outils d’évaluations objectives des capacités de déplacement des personnes âgées. Ce projet permet également de créer l’écosystème nécessaire aux recherches sur l’autonomie : personnes âgées, cliniciens, chercheurs, acteurs socio-économiques et politiques.

Résultats attendus :

Évaluation de l’impact, pour le patient âgé chuteur hospitalisé, du choix de l’aide technique à la marche par les rééducateurs à l’aide de la piste de marche ZENO.

Partenaires du projet :

  • Hôpital Charles Foix – Service de Soin de Suite et Réadaptation FDCD ;
  • Société SAMMed ;
  • Sorbonne Université :

IUIS – Programme Autonomie ;

Objectif :

Les chutes sont fréquentes et potentiellement graves chez les sujets âgés. La prévention des chutes nécessite l’usage, par le sujet âgé, d’aides techniques à la marche (cannes, déambulateurs, etc.). Actuellement, le choix du type d’aide technique est fait par les professionnels de la rééducation – kinésithérapeute et ergothérapeute – qui décident de l’aide à la marche la plus appropriée essentiellement en se basant sur leur expérience professionnelle. De nouvelles technologies d’évaluation de la marche sont en développement, comme la piste de marche ZENO, permettent une analyse fonctionnelle de la marche.

Méthode :

Évaluer l’impact, pour le patient âgé chuteur hospitalisé, du choix de l’aide technique à la marche par les rééducateurs à l’aide de la piste de marche ZENO.

TROUBLES DU COMPORTEMENT

Le Trouble de Personnalité Limite (TPL) est une affection psychiatrique grave affectant 1 à 3 % de la population. Il est plus fréquent chez les femmes, et débute le plus souvent à l’adolescence. Néanmoins, la position historique selon laquelle un diagnostic de trouble de la personnalité ne peut être porté avant l’âge adulte, a nettement retardé la reconnaissance de ce diagnostic chez les adolescents. Ainsi, ce trouble a été très peu étudié dans cette population jusqu’à présent.

Objectif :

L’objectif de ce projet est de caractériser la population d’adolescents souffrant d’un

TPL, par une approche multimodale des dimensions de régulation émotionnelle et d’impulsivité.

 

Partenaires du projet :

  • Hôpital Pitié Salpêtrière – Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent ;
  • Sorbonne Université :

Faculté Sciences et Ingénierie (laboratoire ISIR – UMR7222 CNRS) ;

IUIS – Programme Autonomie

Partenaires du projet :

  • Hôpital Pitié Salpêtrière – Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent ;
  • Sorbonne Université :

Faculté Sciences et Ingénierie (laboratoire ISIR – UMR7222 CNRS) ;

IUIS – Programme Autonomie ;

  • Laboratoire CHArt (Université Paris 8);
  • CHU de Grenoble ;
  • École polytechnique de Lausanne.

Objectif :

Les troubles de l’écriture (dysgraphie) touchent 8,6 % de la population. Les troubles du spectre autistique (TSA) touchent 1% de la population. Ils sont caractérisés par des troubles de la socialisation, de la communication et des intérêts restreints et stéréotypés. De nombreux enfants avec TSA ont aussi une dysgraphie. A l’école, ces enfants ayant une écriture peu automatisée, sont en situation de double tâche car ils doivent être attentifs à la tenue de leur stylo tout en veillant à la grammaire, l’orthographe et aux consignes de l’enseignant. Une bonne maîtrise de l’écriture manuscrite est très utile dans les apprentissages, principalement car elle permet une meilleure mémorisation. L’objectif de cette étude est de mieux décrire ces difficultés d’écriture chez les enfants avec TSA afin de mieux les repérer et, à terme, de mieux les prendre en charge.

 

Méthode :

Dans une première étape, entraîner un système de classification qui prédit le diagnostic de dysgraphie précisément.

La seconde étape consiste à entraîner et à détecter des particularités motrices spécifiques ainsi que des apprentissages particuliers aux enfants avec TSA.